La Banque Postale : lancement des prêts dédiés à la rénovation énergétique des logements

La Banque Postale a annoncé mercredi le début de la commercialisation des prêts « Avance Rénovation », un dispositif garanti par l’Etat consacré au financement des travaux de rénovation énergétique des logements à destination des propriétaires aux revenus modestes.

« Le lancement du prêt Avance rénovation en ce début d’année 2022 concrétise l’engagement que La Banque Postale avait pris auprès du gouvernement pour lutter contre les passoires thermiques », au nombre de 4,8 millions en France, affirme Philippe Heim, président du directoire de La Banque Postale, cité dans un communiqué.

Le dispositif est un prêt hypothécaire réservé aux ménages modestes et aux séniors propriétaires de leur résidence principale. Il est proposé à un taux fixe de 2% et ne pourra excéder 70% de la valeur du bien avant travaux, précise la Banque Postale.

Son objectif est d’aider les ménages éligibles à financer le « reste à charge » des travaux de rénovation de leur résidence principale, en complément des aides existantes comme MaPrimeRenov’, une aide à la rénovation dont 660 000 ménages ont bénéficié en 2021, ou l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), un prêt bancaire dont les intérêts sont pris en charge par l’État afin d’aider les ménages à effectuer les travaux de rénovation énergétique de leurs logements.

Son mécanisme de remboursement est singulier : seuls les intérêts seront à rembourser immédiatement, le capital est dû uniquement au moment de la revente du bien ou de la succession.

Ces différents outils s’inscrivent dans le volet de soutien à la transition écologique, doté de 6,7 milliards d’euros, du plan de relance destiné à soutenir l’économie française frappée par la crise sanitaire.

 

Au Crédit Mutuel courant mars

Le Crédit Mutuel, qui s’était aussi engagé en septembre dernier à financer les prêts « Avance Rénovation », a annoncé mercredi qu’il en commencera la commercialisation « courant mars », avec un plafond à 30 000 euros.

« Il y a urgence à rénover le parc immobilier », relève Nicolas Théry, président du Crédit Mutuel, cité dans un communiqué. « Face à l’inflation des coûts de l’énergie, à la problématique du pouvoir d’achat et du mal logement, ce dispositif du prêt avance rénovation apporte une réponse concrète », reprend-il.

Source : MoneyVox avec AFP