Ils ont réussi à diviser leur facture énergétique par 7

Une fois les travaux finis, un couple de propriétaires modestes ne paiera plus que 29 euros par mois en chauffage contre 222 euros avant la rénovation.

«Je préfère ne pas manger pour pouvoir payer les factures et ne pas me geler». C’est souvent le ressenti des 5,6 millions de ménages qui sont en précarité énergétique en France, selon l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE). Ces 12 millions de personnes, qui vivent dans des «passoires thermiques» (logements les plus énergivores), peinent à payer leur facture et sont ainsi contraintes de baisser le chauffage, selon la définition de la loi du 10 juillet 2010. Une situation qui pourrait se dégrader, redoute l’ONPE, du fait de l’augmentation des coûts de l’énergie qui cristallise les tensions actuellement. Les Français dépensent ainsi près de 9% de leur budget dans l’énergie chaque mois, selon le ministère de la Transition écologique.

Pour y remédier, le gouvernement a lancé il y a près de 2 ans, une aide pour réduire la facture énergétique des propriétaires, baptisée Ma Prime Rénov’. À ce jour, 80% du montant de la prime bénéficie à 40% des ménages les plus modestes, affirme la ministre du Logement. «L’État prend en charge jusqu’à 90% du coût des travaux …

Lire la suite >

 

Source : Figaro immobilier / Guillaume Errard